Au fils du Rhin

Avec Spohr, Beethoven et mendelssohn, (re)découvrez la douceur et la vivacité des débuts du romantisme allemand. La grotte de Fingal, initialement appelée l’Ile solitaire, est considérée comme le premier grand tableau marin de la musique romantique. Elle évoque l’Ecosse, la mélancolie de ses paysages mais aussi les mystères et la force de la nature.

Audacieux, Spohr ne vraint pas de confronter l’intimité d’un quator à cordes à la force de l’orchestre. Injustement méconnu aujourd’hui, alors que sa renommée n’avait rien à envier à celle de Beethoven, Sporh n’a certainement pu que reconnaître à leur époque le génie de son contemporain à l’écoute du fameux allegretto de la Symphonie n°7, intense et pathétique.

Tarif : 11 € réservé aux adhérents

Au Kursaal