Chorus

Mickaël Phelippeau embarque l’Ensemble a capella Campana dans une danse où l’invention, l’humour, la folie magnifient le choral Nicht so traurig, Nicht so sehr de Bach. Avec seulement leur corps et leurs voix, ils proposent de nouvelles combinaisons du temps, de l’espace et du rythme.

La partition est reprise, relancée, répétée à la manière d’un coeur qui bat. Le chorégraphe fait prendre au groupe de chanteurs toutes les libertés et boulverse l’ordre convenu dans un spectacle qui met face à l’émotion du corps chantant et de la voix nue.

Tarif : 11 € réservé aux adhérents

Au théâtre Ledoux